Chartered : The Golden Age 💰

Chartered : The Golden Age 💰

Ma petite entreprise, ne connaît pas la crise 🎶

Complexité

28%

Concentration

37%

Ambiance

11%

Envie de rejouer

99%

Intro

Bienvenue dans l'Amsterdam florissant du XVIIe siècle !
Armé d'une bourse remplie de florins, préparez-vous à conquérir les richesses de cette ville opulente.

Dans le rôle d'un entrepreneur ambitieux, votre objectif est de bâtir une fortune colossale.
Votre mission consiste à créer et fusionner des entreprises innovantes, en manœuvrant habilement dans le monde complexe de la bourse pour accroître votre patrimoine financier.

Vivez l'expérience gratifiante de voir vos entreprises s'épanouir, se combiner avec d'autres entités commerciales, et contemplez l'ascension spectaculaire de votre capitalisation boursière.

Jeux /images/Jeux/jeux-familiaux/chartered-the-golden-age/IMG_0364.webp
régle de Chartered : The Golden Age 💰

Les règles de Chartered : The Golden Age 💰

Je ne vais pas y aller par quatre chemins: la traduction des règles est catastrophique.
La structure des phrases et le choix des termes rendent chaque consultation du livret de règles, que ce soit pour se remémorer ou pour clarifier un point spécifique, particulièrement laborieuse.

Le jeu en lui-même est pourtant d'une grande simplicité, se résumant en réalité à trois pages.
Et lorsque je mentionne "trois pages", sachez que cela pourrait facilement être condensé en deux, si l'on éliminait l'immense illustration centrale.

Le jeu propose une variante intéressante avec des cartes d'événements. Cependant, il est conseillé de ne pas les intégrer lors de vos premières parties.
La raison est simple : il est essentiel de maîtriser d'abord toutes les subtilités du jeu, telles que la fusion des entreprises, car ces cartes d'événements introduisent des éléments imprévus pouvant radicalement bouleverser le cours de la partie.

Comment ça se joue ?

Le but du jeu

Être le joueur le plus riche à la fin de la partie.

Le tour de jeu

À votre tour de jeu, vous avez le choix entre réaliser l'une des actions suivantes :

- Acheter une nouvelle carte entrepôt.

- Construire un entrepôt.

- Vendre une carte action pour acquérir une nouvelle carte entrepôt.

A. Acheter une nouvelle carte entrepôt

Si vous le désirez, vous pouvez payer 50 florins à la banque pour rafraîchir le marché avec de nouvelles cartes entrepôt.

Ensuite, vous aurez à débourser 50 florins pour acheter une carte entrepôt, soit disponible sur le marché, soit sur le dessus de la pioche.

Après cela, votre tour se termine.
Notez qu'il n'y a pas de limite au nombre de cartes en main, mais à la fin de la partie, chaque carte restante vous coûtera une pénalité de 20 florins.

B. Construire un entrepôt

Cette action constitue le cœur du jeu et implique plusieurs sous-choix.
Tout d'abord, jouez une carte entrepôt de votre main et placez un nouvel entrepôt sur le numéro correspondant.

1b. Créer une entreprise

Vous devez respecter un écart minimum de 3 cases vides entre les entreprises pour en créer une nouvelle.

Quand vous créez une entreprise, vous recevez deux entrepôts gratuits qui doivent être placés sur les cases adjacentes à votre entrepôt d'origine. Placez le premier sur le numéro indiqué par votre carte puis recevez une carte action de la marchandise de votre entreprise.
Votre entreprise aura alors une capitalisation boursière de départ de 30 florins.

Si votre carte correspond à un numéro déjà occupé par un entrepôt, superposez un entrepôt sur l'ancien, augmentant ainsi la capitalisation boursière de l'entreprise de 10 florins par étage ajouté.

Pour les cartes de niveau, choisissez l'emplacement de votre entrepôt. Toutefois, une carte de niveau 3 ne peut être placée que sur un entrepôt de 2e niveau.

2b. Fusionner une entreprise

En cas de placement d'un entrepôt adjacent à deux entreprises différentes, une fusion se produit. Suivez ces étapes :

- Augmentez la valeur de la société fusionnée de 10 florins.

- La société avec la plus haute capitalisation boursière remporte la fusion.

- Vendez toutes les parts de l'entreprise perdante au prix indiqué sur le panneau de bourse.

- Augmentez la valeur de la société gagnante de la valeur de celle absorbée.

La société absorbée redémarre avec une valeur de 30 florins.

Après ces actions, recevez le montant en florins correspondant à la capitalisation boursière de l'entreprise que vous avez créée ou développée. Vous pouvez ensuite :

- Acheter jusqu'à 2 parts d'une société pour un minimum de 50 florins (si des cartes action sont disponibles).

- Vendre jusqu'à 2 parts d'une société au prix indiqué sur le plateau de bourse.

- Acheter un drapeau de la société, équivalent à 4 cartes actions (boursières). Chaque entreprise ne peut recevoir qu'un seul drapeau, le premier coûtant 200 florins et le deuxième 400 florins.

3. Vendre une carte action pour acquérir une nouvelle carte entrepôt

Si vous n'êtes pas en mesure d'acheter une nouvelle carte entrepôt et de construire un entrepôt, vous devez vendre au moins une de vos actions à la banque. Vous recevrez la valeur de rachat des actions vendues et vous devrez acheter une nouvelle carte entrepôt.

Le jeu se poursuit jusqu'à ce que le dernier entrepôt soit posé sur le plateau.
En fin de partie, payez 20 florins par carte entrepôts en main, vendez toutes vos cartes action et drapeaux, et récupérez la valeur boursière.
Le joueur le plus riche remporte la partie !

Jeux /images/Jeux/jeux-familiaux/chartered-the-golden-age/IMG_0359.webp
Jeux /images/Jeux/jeux-familiaux/chartered-the-golden-age/IMG_0363.webp
Jeux /images/Jeux/jeux-familiaux/chartered-the-golden-age/IMG_0365.webp
Jeux /images/Jeux/jeux-familiaux/chartered-the-golden-age/IMG_0367.webp

La mécanique

Pour moi, ce jeu évoque des sensations proches du Bingo, où l'on espère piocher ou dénicher la carte porteuse du numéro clé, celui qui propulsera notre entreprise vers de nouveaux sommets.

Parallèlement, il est crucial de conserver dans sa main les cartes qui pourraient vous sauver d'une fusion potentiellement désastreuse avec une entreprise plus imposante.
Imaginez une scène où une grande entreprise se trouve à une case de la vôtre, rendant une fusion presque inévitable.
Cependant, si vous avez la chance d'avoir en main ce numéro manquant à votre adversaire pour initier une fusion, le danger est écarté tant que vous ne jouez pas cette carte.

Bien qu'une part significative de chance dans le tirage des cartes soit incontestable, vous découvrirez, au fil des parties, des stratégies à élaborer (comme celle que je viens d'illustrer) pour vous prémunir contre les "gros poissons" du plateau, toujours à l'affût de richesse et de pouvoir.

Et je dois l'avouer, lorsque vous parvenez à fusionner en étant du côté gagnant, la sensation de réussite est extraordinairement gratifiante !

Le matériel

Concernant le prix, il faut compter environ 60 euros pour acquérir ce jeu, un montant qui peut paraître quelque peu élevé. Toutefois, ce coût trouve en partie sa justification dans la présence de 95 entrepôts 3D.

Le plateau de jeu possède un recto-verso suivant la configuration de joueurs : un côté pour les parties de 2 à 3 joueurs, et l'autre pour des groupes de 4 à 6 joueurs.
Quant aux illustrations, elles ne m'ont pas particulièrement marquées, mais elles s'accordent bien avec le design global de la boîte, qui est elle-même de bonne taille.
Cette dernière n'est pas excessivement encombrante et sa dimension est proportionnée au matériel qu'elle contient.

Cependant, le jeu souffre d'un petit problème de lisibilité sur le plateau : une fois un entrepôt placé sur une case, il a tendance à masquer le numéro correspondant.
Bien qu'une feuille annexe indique l'emplacement de ces numéros, on prend quand même l'habitude de déplacer les entrepôts pour les vérifier.
Il aurait été plus judicieux, selon moi, de placer ces numéros à l'extérieur des cases, une modification qui n'aurait pas nuit à l'esthétique du plateau.

En ce qui concerne les composants, la planche de la bourse me semble un peu trop fine, donnant une impression de qualité moindre. Par contre, celles de la monnaie sont un peu plus épaisses et les cartes sont d'une qualité correcte.

Jeux /images/Jeux/jeux-familiaux/chartered-the-golden-age/DSC02758.webp

Pour résumer...

  • Entrepôts en 3D
  • Très fun
  • Simplicité des règles...
  • ...Malgré une traduction laborieuse
  • Pas d'interaction directe entre les joueurs
  • Jeu de chance

Le verdict

"Chartered: The Golden Age" occupe une place de choix dans mon cœur en tant que jeu d'économie et de gestion.
Héritier spirituel de l'édition américaine "Big Boss", cette version néerlandaise n'a certainement pas à pâlir face à son prédécesseur, notamment grâce à la présence du même auteur.

Bien que l'adaptation initiale puisse s'avérer quelque peu chaotique en raison d'une traduction des règles pour le moins hasardeuse, une fois la mécanique de jeu maîtrisée, le jeu révèle tout son potentiel après quelques tours.
Le prix de 60 euros peut sembler élevé, mais il est justifié par la présence de 95 entrepôts en plastique, un atout majeur du jeu.

Les options d'action sont équilibrées et les tours s'enchaînent avec une bonne rapidité. "Chartered: The Golden Age" s'adapte harmonieusement à différentes configurations, de 2 à 6 joueurs, préservant une fluidité constante dans le déroulement du jeu.
Il y a une satisfaction indéniable à observer la prospérité de son entreprise, à orchestrer des fusions avec de plus petits acteurs, et à constater le bonheur des actionnaires.

Une variante intéressante est introduite sous la forme d'un paquet de cartes événementielles, apportant une touche d'aléatoire et d'imprévisibilité à chaque tour.

En somme, pour moi, "Chartered: The Golden Age" est un incontournable dans sa catégorie.

Chartered : The Golden Age 💰 jeux de société

Vous aimez "Chartered : The Golden Age 💰" ?

Voici d'autres jeux similaires qui pourraient vous plaire...